Connexion


Rejoignez nos 2518 inscrits !

Inscription gratuite






09 avril 2018

Double bonne nouvelle : un nouvel exercice est disponible et le site vient d'enregistrer son/sa 2000e inscrit·e !

Comparaison et métaphore
Cours et exercice(s)

1 - La comparaison

La comparaison est une figure dite d'analogie car elle permet d'associer des termes qui présentent un point commun. Une comparaison se décompose en général en trois parties:
- Le comparé : c'est la chose que l'on va comparer, le point de départ de la comparaison.
- Le comparant: c'est la chose à laquelle on va comparer.
- L'outil de comparaison : c'est le mot qui signale que l'on effectue une comparaison.

Les outils de comparaison peuvent être des conjonctions, des adjectifs, des verbes ou des adverbes: comme, pareil à , semblable à, plus ... que, moins ... que, de même que, identique à, ressembler à ...

Tu (comparé) est rouge comme (outil de comparaison) une tomate (comparant).
"Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir" (Charles Baudelaire, Harmonie du soir)

"La Terre est bleue comme une orange" est une étrange et célèbre comparaison de Paul Eluard, poète surréaliste.

Parfois, le point commun qui a permis la comparaison n'est pas explicite, c'est au lecteur de le déduire:
Il se conduit comme un enfant. ( Est-il capricieux ? Immature ? Boudeur ? )

2 - La métaphore

Comme la comparaison, la métaphore opère le rapprochement de deux choses qui présentent un point commun mais dans une métaphore, l'outil de comparaison n'est pas exprimé. L'absence du mot "comme" (ou de ses équivalents) rend l'image plus immédiate, plus fluide à l'esprit. La métaphore utilise parfois le verbe être pour associer les termes.
Cette figure de style est particulièrement adaptée à la création d'images poétiques.

On distingue, si on veut aller plus loin, la métaphore in praesentia, dans laquelle le comparant et le comparé sont explicites, de la métaphore in absentia dans laquelle l'un des éléments de la comparaison reste implicite.

Lorsqu'une même métaphore se poursuit sur plusieurs phrases en multipliant les rapprochements, on parle de métaphore filée.

Les yeux sont la fenêtre de l'âme.
On compare les yeux à une fenêtre, ils sont présentés comme une ouverture donnant sur l'âme. Aucun outil de comparaison n'est utilisé, c'est une métaphore.
L'expression "un torrent de parole" est métaphorique car on associe le débit des paroles au débit de l'eau.

Ce contenu est réservé aux membres inscrits. Si vous disposez d'un compte, connectez-vous.
Sinon, inscrivez-vous, c'est gratuit !
En plus des fiches leçons, vous disposerez d'un test de niveau, d'un programme de travail personnalisé et d'exercices d'application.