Connexion


Rejoignez nos 1382 inscrits !

Inscription gratuite






02 septembre 2017

Bonne rentrée !

Sandrine, administratrice du site

La proposition subordonnée (1) - conjonctive ou relative
Cours et exercice(s)

1 - La proposition subordonnée relative

La proposition subordonnée relative commence par un pronom relatif ( qui, que, quoi, dont, où, lequel ... ) et elle complète un nom (ou un pronom) situé dans la principale. On appelle ce nom "antécédent".
La fonction de la subordonnée relative est d'être complément de l'antécédent.

[ Je cueille des cerises ] [ que je vais rapporter à la maison ].
La seconde proposition commence par un pronom relatif et complète le nom "cerises", c'est une subordonnée relative.
La première proposition est la principale.

Difficulté: Du fait qu'elle complète un nom, la subordonnée relative doit parfois être placée à côté de ce nom, c'est à dire incluse à l'intérieur de la principale.

[Le livre [ que j'ai commencé hier soir ] est génial. ]
"Le livres est génial" est la proposition principale.
"que j'ai commencé hier soir" complète l'antécédent "livre", c'est une proposition subordonnée relative.

Ce contenu est réservé aux membres inscrits. Si vous disposez d'un compte, connectez-vous.
Sinon, inscrivez-vous, c'est gratuit !
En plus des fiches leçons, vous disposerez d'un test de niveau, d'un programme de travail personnalisé et d'exercices d'application.

2 - La proposition subordonnée conjonctive

La proposition subordonnée conjonctive commence par une conjonction de subordination ( quand, comme, si, que, puisque, parce que, alors que , dès que, ... ) et elle complète soit un verbe, soit la proposition principale toute entière.

[ Sa soeur lui répète ] [ qu'il doit prendre confiance en lui ].
La seconde proposition commence par la conjonction de subordination "que" et complète le verbe "répète", c'est une subordonnée conjonctive.

[ Dès lors que tu m'as trahi ] , [ je ne veux plus te parler ].
Cette fois la subordonnée est la première proposition, celle qui commence par la conjonction de subordination "dès lors que". Elle complète l'ensemble de la proposition principale.

Ce contenu est réservé aux membres inscrits. Si vous disposez d'un compte, connectez-vous.
Sinon, inscrivez-vous, c'est gratuit !
En plus des fiches leçons, vous disposerez d'un test de niveau, d'un programme de travail personnalisé et d'exercices d'application.


En résumé, pour un collégien, si une subordonnée complète un nom, elle est relative, sinon, elle est conjonctive.

3 - Les différentes conjonctives

Au sein des conjonctives, il est encore possible de distinguer:
- Les conjonctives complétives, qui commencent généralement par "que" et ont fonction de COD.
- Les conjonctives circonstancielles, qui commencent par toutes les autres conjonctions de subordination (à l'exception de "que" ) et ont fonction de complément circonstanciel.

[ Lorsque la pluie et le soleil se rencontrent ] , [ un arc-en-ciel se forme ].
La première proposition est une subordonnée conjonctive circonstancielle introduite par "lorsque".

[ Je trouve ] , [ que cette leçon est difficile ].
La seconde proposition est une subordonnée conjonctive complétive introduite par "que".

Ce contenu est réservé aux membres inscrits. Si vous disposez d'un compte, connectez-vous.
Sinon, inscrivez-vous, c'est gratuit !
En plus des fiches leçons, vous disposerez d'un test de niveau, d'un programme de travail personnalisé et d'exercices d'application.